Le forum des Enfants de l'Orchidée
Bienvenue sur notre forum !
Afin de pouvoir nous poser des questions, demander des renseignements, partager vos expériences, inscrivez-vous !
Amicalement
Les Orchidées
Le forum des Enfants de l'Orchidée

Seule association en France d'aide aux Tiers dignes de confiance
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le couple d'assassins : les "fourniret"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: le couple d'assassins : les "fourniret"   Sam 3 Mai 2008 - 8:47

Procès Fourniret - Jacques Fagnart : « La journée finie, on déconnait le plus possible… »
Propos recueillis par Isabelle Horlans, le samedi 3 mai 2008 à 04:00

Pendant un mois, la cour d’assises a loué son travail. Rencontre avec le commissaire Fagnart, "tombeur" du couple Fourniret.

FRANCE-SOIR. Malgré vous, depuis un mois, vous êtes sous les feux de la rampe. Mais, toujours, vous soulignez que ce fut un travail d’équipe…
JACQUES FAGNART. Oui. Pendant la période la plus chaude, nous étions, en moyenne, une douzaine à temps plein. Dans le noyau central, il y avait Stéphane Brasseur et Catherine Beauret que vous avez vus à Charleville. Nous avons reçu l’appui de brigades d’arrondissements judiciaires voisins. Parfois, nous pouvions être jusqu’à soixante.

Avez-vous immédiatement pressenti l’importance de l’affaire ?
Non. Dès le premier jour, nous pensons que Michel Fourniret peut être impliqué dans la mort de Céline Saison et Mananya Thumpong. On sait qu’il a vécu dans les Ardennes françaises où elles ont été enlevées, on découvre son passé, on a ce qu’il vient de faire (la tentative de rapt de Marie, une jeune Belge, NDLR). Cela fait beaucoup de coïncidences. On a le sentiment d’avoir affaire à un personnage hors normes, donc la porte est ouverte.

Vous devez aussi résoudre l’affaire Elisabeth Brichet, une fillette de 12 ans disparue dans la banlieue de Namur ?
Deux gars de la cellule Brichet sont détachés chez moi. Pendant un an, ils vont tenter, en vain, de trouver un lien entre Fourniret et l’enfant. Nous sommes aussi contactés par des collègues confrontés à des cas de disparitions non élucidées en Belgique, en France, en Angleterre, au Danemark, et par les Autrichiens chargés du dossier Natascha Kampusch.

La cour d’assises des Ardennes a loué votre patience. Vous avez interrogé le couple 120 fois en deux ans…
Ce fut une patience obligée. A cause de son parcours et de son comportement, on devinait qu’il y avait beaucoup à apprendre. Et puis Monique Olivier ne nous semblait pas nette, même si nous ne l’imaginions pas complice : un gars ne fait pas ce genre de choses avec son épouse. Nous espérions juste qu’elle ait été dans la confidence. Il fallait donc se tourner vers elle.

Comment avez-vous procédé ?
Nous n’avions pas grand-chose à lui demander. Le plus important était de la voir souvent, de garder le contact, de la faire parler. Quand on cache des choses, que l’on ment, plus on parle, plus on finit par se contredire. Nous avions pour but de la placer dans une situation la plus inconfortable possible.

Aviez-vous en tête les ratés de l’affaire Dutroux ?
Non. D’office, on a rayé cette enquête de nos mémoires. C’était l’exemple à ne pas suivre.

Vous avez débuté votre carrière en 1977, vous êtes donc aguerri. Ce dossier a-t-il ébranlé le père de famille que vous êtes aussi ?
Non. Ce n’est pas parce que l’on a trente ans de boutique que l’on est blasé mais, si on s’implique trop personnellement, on ne travaille pas bien. Il faut se détacher, même si ce n’est pas facile. Prenez le médecin : s’il commence à pleurnicher dès que l’un de ses patients meurt, il ne tiendra pas le coup, le gaillard ! Une fois la journée finie, on fermait les volets, on parlait et déconnait le plus possible. Sinon, cela n’aurait pas été vivable.

Cette affaire a-t-elle modifié le cours de votre carrière ?
Pas du tout ! Seul M. d’Aspremont Lynden, qui était procureur du Roi de Dinant à l’époque des aveux, nous a écrit un petit mot. Personnellement, cela m’est égal, je n’attends plus de promotion. Mais pour les jeunes de mon groupe, une lettre de félicitations aurait été bienvenue dans leur dossier.


Edition France Soir du samedi 3 mai 2008 n°19787 page 12


Procès Fourniret - Au lit, Monique Olivier rejouait les scènes de crimes
Isabelle Horlans, le vendredi 2 mai 2008 à 04:00

Ad nauseam. Rien n’aura été épargné aux parties civiles. Mercredi, elles ont dû surmonter leur dégoût quand l’accusée a raconté ses jeux sexuels : « Il me demandait de mimer les jeunes filles… »

Heureusement, nous sommes nombreux à entendre les mêmes horreurs. Groupés, les observateurs peuvent ainsi vérifier qu’ils n’ont pas cauchemardé, élucubré, et ensuite se réconforter tant la charge émotionnelle est lourde à supporter. Il en fut ainsi mercredi, veille de fête du 1er Mai. Un jour gris et usé jusqu’à la corde. Une audience interminable : trois heures dans la vie sexuelle du couple diabolique, et près de deux heures encore de charabia fourniresque entrecoupé d’invectives ou d’états d’âme (lire par ailleurs). C’était la dernière journée consacrée aux crimes et, pour Me Gérard Chemla, avocat des Thumpong, l’ultime occasion de savoir si, oui ou non, Mananya fut violée. Oui, d’après Monique Olivier. Son mari lui a fourni un luxe de détails sur la défloraison de l’enfant de 13 ans. Pour l’obliger à préciser les circonstances de ces confidences sordides, le conseil la bombarde de questions sur sa vie sexuelle, qu’elle a décrite « épanouie et normale ». La gêne s’installe, on écoute les réponses embarrassées en s’interrogeant : où Me Chemla veut-il en venir ? Soudain, il décoche sa flèche empoisonnée : « Parlez-nous de votre rituel sexuel… »



« J’ai la goutte au nez !!! »
« Dois-je vraiment répondre à de telles questions ? » Excédée, l’accusée tournée vers le président cherche son soutien, qu’elle n’obtient pas. Me Delgenes, un de ses défenseurs, dépose sa tête entre ses bras, à même le pupitre. Il a compris. La dame croit pouvoir biaiser avec de vieux souvenirs d’après la rencontre, en vain. Soumise à un feu roulant de questions, Monique ploie : « C’est gênant de dire ça devant tout le monde… Ce sont des mots que je n’aime pas prononcer… » Trois minutes plus tard : « Quelquefois, il voulait que je fasse comme si j’étais une jeune fille qu’il abordait… Il fallait que je lui demande s’il voulait faire l’amour avec moi. Il me faisait dire : Monsieur, s’il vous plaît ; merci, Monsieur. » Me Chemla insiste pour qu’elle rapporte le vrai échange, bien plus cru. Ratatinée, la prévenue a l’air d’une chaussette en bouchon. Elle sort un Kleenex. « Ah ! Voilà le mouchoir », raille-t-il. « C’est pas ça, fulmine-t-elle, j’ai la goutte au nez !!! » L’atmosphère atteint 100.000 volts, on frôle l’incident entre avocats. L’estocade est imminente.



« Je mérite ma place dans le box »
« Vous avez mimé la scène avec Mananya ? » Petit « oui ». Suivi d’une torpille : « C’est donc qu’il l’a violée ? » Confirmation. « Vous aviez conscience d’imiter des petites filles mortes ? » Monique Olivier : « Oui, j’en avais conscience. Mais je n’avais aucun plaisir à faire ça. Je suis vraiment désolée de toutes les horreurs qui se sont passées. C’est normal que je sois là où je suis. Je mérite ma place dans le box. »
Voilà le rituel dévoilé, le but atteint : « C’est la preuve qu’elle n’était pas passive. La preuve que les victimes étaient des instruments sexuels au service de leur couple », conclut Me Chemla dans la salle des pas perdus, à l’air libre que l’on inspire à grandes goulées tels les rescapés d’une noyade.
Revenir en haut Aller en bas
catounette
Orchidée accomplie
Orchidée accomplie
avatar

Nombre de messages : 4888
Age : 56
Localisation : le havre seine maritime
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Sam 3 Mai 2008 - 9:59

rien a dire ou je vais encore m'énerver. La corde pour tous les 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Lun 5 Mai 2008 - 23:16

Oué enfin la corde c'est trop gentil pour eux !! :nrv:
Je comprend pas comment on peut etre si fou, sans coeur
sa me depasse !
En tout cas une chose est sur c'est qu'on ne doit en aucun cas relaché les pédophile...
Revenir en haut Aller en bas
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 6 Mai 2008 - 18:47

coucou Nath, les familles ont refusé ce huis clos

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 6 Mai 2008 - 20:15

oui, mais c'est leur choix, et je pense que ces familles ont eu raison, si elles avaient accepté ce huis clos, elles auraient donner de l'importance à ce monstre, et il ne mérite certainement pas que l'on lui en donne ce serait-ce qu'une infime partie de cette importance ; le fait d'être à la vue de tous lui montre sa petitesse.

Ce n'est que mon avis.

Bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 6 Mai 2008 - 20:26

et tu crois vraiment qu'il les aurait donné ces réponses ?? Moi je ne crois pas du tout, il a voulu diriger son monde et montrer son pouvoir c'est tout, je suis certaine que s'il avait eu gain de cause il aurait exiger encore d'autres choses.

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 6 Mai 2008 - 20:29

oui, le doute subsistera toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 8:44

Un assassin notoire mène les débats et toute la presse est à ses pieds (preuve en est de ce qu’écrit la presse) :



La semaine qui s'ouvre devant les assises des Ardennes est décisive. Les parties civiles espèrent et redoutent les confidences du tueur.

«À toutes vos questions, je répondrai.» Mercredi dernier, à l'issue de la vingt-quatrième journée d'audience, Michel Fourniret a donc affiché sa volonté de changer d'attitude. Après un mois de chantage au huis clos sans doute aussi éprouvant pour ce phraseur vaniteux que pour ses interlocuteurs, il promet d'offrir sa vérité aux assises des Ardennes.

Curieusement, les parties civiles qui, depuis le 27 mars, le pressaient de s'exprimer, n'ont pas bondi sur l'occasion de l'interroger, alors que les larmes qu'il venait de verser devant sa fille Anne n'étaient pas encore sèches. Judiciairement, c'est risqué, car l'expérience du dossier rappelle que la bonne volonté de l'intéressé est à géométrie variable. Psychologiquement, c'est habile, car cela montre à l'Ardennais que ce n'est pas lui qui conduit les débats.

L'audience reprend mardi après-midi, avec de très nombreux témoins. Comme il en sera de même jusqu'à vendredi, le président Latapie doit dégager des matinées dévolues pour l'instant au fonctionnement «normal» du tribunal de Charleville-Mézières, paralysé par ce procès exceptionnel , pour permettre à Fourniret de revenir sur les faits, dont l'examen s'est achevé le 30 avril.

L'enjeu, pour les familles des victimes, est double. La plupart des parents attendent du box quelques éléments factuels sur les derniers instants de leur fille ou sœur, afin de mettre fin à d'obsédantes incertitudes. Mais leurs conseils espèrent surtout que la parole libérée de l'homme qui a avoué sept homicides accablera Monique Olivier, laquelle tente d'apparaître comme une complice tellement soumise à son mari qu'on la prendrait presque, si l'on n'y prenait garde, pour une victime supplémentaire.

Règlement de comptes en vue

On ne fait pas parler impunément un Michel Fourniret. Sa logique n'est pas la nôtre, sa sincérité décalée ne relève pas forcément de la provocation. Ce maniaque de la précision peut susciter la nausée en racontant, par le détail, ses crimes. Il peut aussi, et ce serait peut-être pire, provoquer un dégoût irrépressible en éludant la sauvagerie de ses actes, pour relater les rapts, les viols, les meurtres comme s'il s'était agi d'histoires d'amour brutalement interrompues, de crimes mystico-passionnels. Mme Olivier, à plusieurs reprises, n'a-t-elle pas affirmé que, dans le cerveau détraqué de son mari, les victimes étaient demandeuses et satisfaites ?

«On a franchi depuis longtemps les limites de l'insoutenable», estime cependant le rusé stratège de la partie civile, Me Gérard Chemla. L'avocat rémois, comme vraisemblablement ses confrères, tentera de contenir les dérapages écœurants en axant ses questions sur le rôle exact de la complice rôle sur lequel planent encore des zones d'ombre. Fourniret semble d'ailleurs «mûr» pour accabler son épouse. Le 7 mai, il déclarait ainsi : «Je ne mets pas en doute la bonne foi de mes enfants, ni la malhonnêteté de cette bonne femme.» Quelques jours avant, il l'avait agressivement incitée à «dire ce qu'elle sait, pas ce qu'elle croit». Un autre jour, il avait stigmatisé son vocabulaire qui le «fait gerber». Bref, le moment semble propice à un grand règlement de comptes dans le box.

Pas un instant la tension n'est retombée au procès de Charleville-Mézières. La dignité des familles, l'abomination des faits et les gesticulations (avec ou sans parole) du couple ont entraîné les assises à l'extrême limite de ce à quoi la justice peut servir face à de tels accusés. Alors que le verdict approche, il est encore temps d'écouter Fourniret, si toutefois il consent à parler véritablement. Sans oublier qu'au regard de la loi, il reste un accusé comme les autres : l'Ardennais psychopathe a le droit de mentir.



QU’IL PARLE OU QU’IL SE TAISE, MOI PERSO J’EN AI RIEN A FOUTRE. IL A BOUZILLE LA VIE D’UNE DIZAINE DE FAMILLE, SA PETASSE A UTILISE SON FILS POUR SERVIR D’APPAT. CES 2 ZOZOS SONT JUSTE DE LA MERDE, PROCES DE CONNERIES CAR VOILA OU PASSENT NOS IMPOTS, ALORS QU'IL SE SUICIDE ET SA (modéré par la bergère) AVEC, CA NOUS COUTERA MOINS CHER :nrv: :nrv: :nrv: :icon18:
Revenir en haut Aller en bas
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 10:12

Rien a dire sur ce couple, font parti des huits, donc aucune pitié :coucou23:

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 10:29

Patricia a écrit:
Rien a dire sur ce couple, font parti des huits, donc aucune pitié :coucou23:


:mortderire: :mortderire: :mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 11:38

:vexe: t'as pas l'impression qu'y'en a plus que huit toi Suspect tu te serais pas tromper et oublié deux zero derriere Suspect Suspect :mortderire: :coeur9:

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 13:35

:vexe: oui madame haut et court ceux la meme pas je les laisse s'expliquer :vexe: dans la bible il est marqué qui a fait perir par le glaive périra par le glaive :vexe: c'est pas moi qui l'ai dit don ceux la :vexe: :vexe: :vexe:

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:01

bonjour,

perso, je crains que ce personnage ne mène encore la danse , comme le souligne gamin de paris :"Un assassin notoire mène les débats et toute la presse est à ses pieds" ça m'écoeure!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:02

Patricia a écrit:
:vexe: oui madame haut et court ceux la meme pas je les laisse s'expliquer :vexe: dans la bible il est marqué qui a fait perir par le glaive périra par le glaive :vexe: c'est pas moi qui l'ai dit don ceux la :vexe: :vexe: :vexe:



il est aussi dit (1er commandement) : "tu ne tueras point"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:10

bonjour violette,

je te rejoins, la loi du talion n'a jamais arranger quoi que ce soit;

BISES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:14

Patricia a écrit:
:vexe: t'as pas l'impression qu'y'en a plus que huit toi Suspect tu te serais pas tromper et oublié deux zero derriere Suspect Suspect :mortderire: :coeur9:



allez 10 tout au plus..Le problème c'est le batage qu'on en fait avec un couple fourniret et un dutrout ou le fait divers interpelle et émeut la populasse cela donne l'impression qu'à tous les coins de rue il y a un pervers qui se cache pour sauter sur sa proie..
L'accident domestique ne fait pas vendre mais fait bien plus de victime par jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:19

bonjour Violette,

je ne ferai pas ce genre de comparaison, l'accident domestique reste un accident, ce n'est pas voulu,mais là c'est l'horreur, la méchanceté à l'état pur, la monstruosité, ce n'est pas pareil, et si le battage donne l'impression qu'à chaque coin de rue il peut y avoir un monstre, c'est aussi bien à mon avis, nous ferons encore plus attention à nos tits bouts, ce qui n'est pas un mal quand on voit des gamins de 10 ans dans les rues à 22 h passées.

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:28

mirabelle a écrit:
bonjour Violette,

je ne ferai pas ce genre de comparaison, l'accident domestique reste un accident, ce n'est pas voulu,mais là c'est l'horreur, la méchanceté à l'état pur, la monstruosité, ce n'est pas pareil, et si le battage donne l'impression qu'à chaque coin de rue il peut y avoir un monstre, c'est aussi bien à mon avis, nous ferons encore plus attention à nos tits bouts, ce qui n'est pas un mal quand on voit des gamins de 10 ans dans les rues à 22 h passées.

bises





mais mira si l'exemple n'est pas approprié..prenons celui des viols sur enfants qui se font dans l'extrème majorité au sein même de la famille ou dans l'environnement d'adultes proches..La peur est chez soi plutôt qu'ailleurs : elle est là la réalité de nos gamins...Alors l'évènement extraordinaire devient force de loi alors qu'il n'est pas la réalité...C'est surtout çà que je voulais dire mira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:34

d'accord violette, là je te suis mieux, et je suis d'accord avec toi, il y a encore en ce moment aux assises une demande d'appel d'une maman qui a laisser mourir de faim et de souffrance son gamin sous les yeux de son grand frère (6 ans le grand frère), elle avait écopé de 17 ans, j'espère qu'elle va prendre plus. MAis là pas de battage comme tu le soulignes, pourtant un peu de battage autour de ces "affaires" ferait peut-être ouvrir les yeux à d'autres personnes sur ce qui se passe chez leurs voisins

bises
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
mirabelle
Orchidée d'honneur
Orchidée d'honneur
avatar

Nombre de messages : 6951
Age : 64
Localisation : Nord
Citation : buvons pour oublier, mais n'oublions pas de boire...... de l'eau bien sur!!!
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 14:48

Nath a écrit:
Citation :
prenons celui des viols sur enfants qui se font dans l'extrème majorité au sein même de la famille ou dans l'environnement d'adultes proches..

Voilà pourquoi on a de la peine à parler de tout ça au public. Public qui préfère suivre sa route plutôt qu'imginer le pire, entendre ce que nous avons à dire.

C'est usant

Coucou Nath,

je ne suis pas d'accord avec toi, la faute en revienstaux médias qui filtrent les infos à diffuser, le "public" comme tu dis n'est au courant que de ce que l'on veut bien l'informer, même le signalement la plupart des gens ne savent pas que c'est un devoir de citoyens, si les médias se faisaienty le relais de cette infos, je suis certaine que bien des enfants seraient sauvés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tresordevies.blog4ever.com/blog/index-443326.html
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   Mar 13 Mai 2008 - 19:02

excuse nath sans faire expres j'ai effacé ton message, tu repondais a mes postes que voila pourquoi tu te sentais decalée.


J'ai retiré mes postes et n'interviendrais plus que dans le blabla ou j'ai ma place !

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: VERDIC MERCREDI 28 MAI   Ven 23 Mai 2008 - 7:08

Mettant Michel Fourniret et Monique Olivier sur le même plan, le ministère public a requis jeudi soir devant les assises des Ardennes la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre du "couple assassin" jugé pour l'enlèvement, le viol et le meurtre de sept jeunes femmes entre 1987 et 2003.
Dans un réquisitoire sévère, le procureur Francis Nachbar a demandé une peine de sûreté incompressible pour "le petit Fourniret" et de 30 ans contre "la sorcière" Monique Olivier. Cette dernière, presque au centre de son long réquisitoire, est poursuivie comme complice pour quatre crimes et comme co-auteur dans un cinquième.
"Nous avons affaire à un couple de tueurs en série extrêmement dangereux, que jamais notre pays n'aurait imaginé connaître", a-t-il dit, fustigeant "deux êtres humains qui fusionnent en un seul pour accomplir des crimes", "un couple d'assassins, un couple assassin".
Une peine de réclusion criminelle à perpétuité incompressible signifie que le condamné ne peut pas demander de libération conditionnelle avant d'avoir purgé au moins trente ans de prison.
Me Alain Behr, l'avocat de la famille d'Isabelle Laville, enlevée et tuée en 1987 à l'âge de 17 ans à Auxerre, a noté que "les faits étant établis, la peine demandée contre Fourniret est juste" et celle contre Monique Olivier "conforme au dossier". Tel n'est pas l'avis de Jean-Pierre Laville, père de la victime. Convaincu qu'elle est tout autant responsable que Fourniret, il a estimé "qu'elle doit toujours rester en prison et ne devrait jamais en sortir". En revanche, l'avocat de cette dernière, Me Richard Delgenes, a "regretté le rôle prépondérant donné à sa cliente pendant tout le procès".
"A faits terribles (...), peines exceptionnelles", a salué Me Didier Seban, avocat de la famille de Jeanne-Marie Desramault, visiblement satisfait. Je crois que c'est ce qu'attendaient les familles des victimes, elles ne pensaient pas qu'on pouvait demander moins pour l'un comme l'autre". "Pour moi, il y a une responsabilité égale de Michel Fourniret et Monique Olivier dans ce parcours criminel, c'est ce que retracent les réquisitions du ministère public", a-t-il ajouté.
Francis Nachbar a expliqué aux jurés qu'il y avait un fossé entre la peine infligée et la peine subie: "Les faits multiples reprochés sont monstrueux de cruauté", a-t-il dénoncé. "La personnalité des tueurs en série est incurable. Il faut préserver les intérêts de notre société. La perversité ne se soigne pas, elle se combat".
Car tout au long de l'après-midi de jeudi, l'avocat général a insisté sur le rôle de Monique Olivier, faisant d'elle presque le centre de ses réquisitions.
"Un couple assassin, une fusion de personnalités terrifiantes pendant 16 ans." Et d'associer "le petit Fourniret et l'égérie du crime".
Monique Olivier, dont on ne voit jamais le visage, presque toujours baissé, "c'est la sorcière, une manipulatrice sournoise, qui a analysé le cerveau malade de la puissance perverse de Michel Fourniret. Sans Monique Olivier, Fourniret n'est rien. A partir du moment où le couple se rencontre, il établit un pacte monstrueux", a-t-il souligné.
Et Francis Nachbar d'insister sur la possession totale que Monique Olivier exerce sur Fourniret. "Ne dit-elle pas: 'Je le veux pour moi toute seule'. Entre fêlés, on se comprend. Qui se ressemble s'assemble".
Car ces deux-là s'écrivent beaucoup. Et leurs courriers, cités à l'audience, donnent un éclairant témoignage de l'influence de cette femme. "Quand reconnaîtrez-vous qu'en l'absence de l'égérie du crime, vous n'êtes qu'un petit Fourniret du crime?", tonne Francis Nachbar. Fourniret reste impassible.
Monique Olivier lui promet, on le sait, des vierges, le fantasme de son mari. Si celui-ci viole ces "membranes sur pattes (MSP) ou beau petit sujet" et tue ensuite ses jeunes victimes, Monique Olivier, garde-malade de son métier, est celle qui piège, enceinte, ou accompagné de Sélim, leur petit garçon, et cela pour mettre en confiance ces jeunes filles.
"Vous êtes devenu le grand petit Fourniret, en violant et tuant Céline (Saison) et Manyana (Thumpong). Vous étiez seul, vous n'aviez plus besoin de votre mésange tueuse". Mais il était entendu dans le couple qu'il raconterait tout à sa femme. "La soumission de Monique Olivier? Mais c'est une comédie!", assène le second avocat général, Xavier Lenoir. "Elle prend le volant pour emmener Natacha (Danais) sans trembler. Pour la petite Elisabeth (Brichet), elle l'aide lors du passage de la frontière (belge, NDLR). Jamais, elle ne secourra les victimes bien qu'elle en aurait eu la possibilité", a-t-il dénoncé. AP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le couple d'assassins : les "fourniret"   

Revenir en haut Aller en bas
 
le couple d'assassins : les "fourniret"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le couple d'assassins : les "fourniret"
» Je ne souhaite pas que la mention "marié" figure dans notre couple.
» Perpignan - Un couple de Perpignan arrêté pour avoir "bercé" son bébé dans une machine à laver.
» problème pour allez faire " caca "
» Quelqu'un pourait me dire ce qu'est une "highlights"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Enfants de l'Orchidée :: Discussions :: Faits divers-
Sauter vers: