Le forum des Enfants de l'Orchidée
Bienvenue sur notre forum !
Afin de pouvoir nous poser des questions, demander des renseignements, partager vos expériences, inscrivez-vous !
Amicalement
Les Orchidées
Le forum des Enfants de l'Orchidée

Seule association en France d'aide aux Tiers dignes de confiance
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kathy
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 7467
Localisation : dans l'Essonne
Citation : Ne juge pas sur des apparences
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Jeu 22 Mai 2008 - 14:08

Une assistante familiale se bat pour l'équilibre d'un enfant trisomique



Famille
d'accueil pour enfants handicapés, Françoise Collier-Brun s'est vu
retirer la garde de l'enfant qu'elle élevait depuis près de dix ans.









Au revoir maman! À ce soir Roro" Le 21 juin
2007, sans le savoir, Françoise Collier-Brun, assistante familiale et
Roger, pupille de l'État, se font peut-être leurs adieux.

Devant la grille de l'institut médico-éducatif L'Alizarine à Avignon,
Roger rejoint ses camarades. Ils ne se sont jamais revus. La cause: la
direction de l'IME émet une suspicion de maltraitance sur le petit
Roger. L'enfant présente des marques de coups sur le corps. Le conseil
général du Rhône, son employeur, lui retire l'accueil de l'enfant. "C'est l'incompréhension, pour Françoise qui voyait chez Roger,
un enfant prometteur avec les capacités malgré sa trisomie 21 de
devenir autonome. Cette brusque rupture a pu le déstabiliser
complétement.".


Françoise Collier-Brun porte alors
plainte contre l'IME pour dénonciation calomnieuse. Quelques jours
passent, l'assistante familiale reçoit du Président du conseil général
du Vaucluse une suspension d'agrément. Convaincue de son bon droit,
elle saisit le tribunal administratif, ce dernier annule la décision de
suspension.

Le 18 décembre dernier, le parquet du TGI
d'Avignon informe des classements sans suite de la plainte pour
diffamation et du signalement de maltraitance sur l'enfant. L'honneur
est sauf "mais pas la santé du petit Roger car s'il a été maltraité, il faudrait savoir par qui?"
s'interroge Françoise. L'assistante familiale demande alors le retour
de l'enfant ainsi que la régularisation de sa situation salariale (elle
ne perçoit plus l'intégralité de son salaire, sa fiche de paie indique
une rémunération de 400 euros nommée rappel de salaire).

Depuis la situation n'a pas évolué. Roger a été réorienté vers une
famille d'un département limitrophe. Françoise n'a pu ni voir, ni
entendre l'enfant, elle n'a aucune nouvelle et parle "d'un véritable rapt". Aujourd'hui,
son combat continue. L'assistante familiale compose un nouveau dossier.
Elle compte bien déposer plainte contre, d'une part, le conseil général
du Vaucluse pour les gênes occasionnées suite à sa suspension
d'agrément et, d'autre part, contre le Rhône pour procédure abusive et
retrait d'enfant.

À 14 mois, Roger entre dans la vie de
Françoise. Il a 11 ans, lorsqu'il en sort. Déplacé sans aucune affaire,
il a laissé dans son foyer sorguais ses vêtements, son ordinateur
portable et les photos de son enfance. C'est cela que Françoise
Collier- Brun regrette le plus.


Par Caroline Denime ( avignon@laprovence-presse.fr )

_________________
~~ Bisous de Kathy ~~
**La roue tourne toujours ... tout finit toujours par se savoir ... les secrets sont illusoires !**

http://www.myspace.com/melly_orchidee
Aussi sur Facebook !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Jeu 22 Mai 2008 - 19:43

quand je vous le dis y'a plus de juste milieu

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Jeu 22 Mai 2008 - 19:59

ça ne m'étonne pas, principe de précaution......

si il a bien un point à revoir dans l'action social c'est bien celui là !!!
Revenir en haut Aller en bas
Patricia
Fouine admin
Fouine admin
avatar

Nombre de messages : 11344
Age : 54
Citation : J'aime pas les empétalés qu'on se le dise !
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Jeu 22 Mai 2008 - 21:38

fabie a écrit:
ça ne m'étonne pas, principe de précaution......

si il a bien un point à revoir dans l'action social c'est bien celui là !!!

nous emmerde avec leur pricipe de precaution, certains feraient mieux de regarder le mal la ou il est :nrv: :nrv: :nrv:

_________________
"Quand je m'examine, je m'inquiète" "Quand je me compare, je me rassure"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enfants-orchidee.forums-actifs.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Jeu 22 Mai 2008 - 22:34

je comprens tout à fait : que dire à une "petiote" qui vous dit "maintenant, j'ai envie d e vivre" et que l'on vous donne 'L'ORDRE d'annuler tout ce que vous avez pu apporter comme "bénéfice psychologique" à n'importe quel enfant !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 11:15

Questions en attente de réponses concrètes :



En premier :



Pourquoi un enfant trisomique est placé en famille d’accueil ?

Les parents ne sont-ils pas capables avec des aides de répondre au besoin de cet enfant ?

Les parents bios ont-ils démissionné de leurs rôles de parents ?



En second :



Pourquoi l’enfant appelle la personne qui l’élevait jusqu’alors « Maman »



Et tertio :



Depuis de nombreuses années, lorsque des enfants sont raptés à leurs familles « bio » sur le principe de précaution et que ceux-ci sont placés en familles d’accueil ou en foyer, les réponses qui nous ont toujours été opposés sont (entre autres) : il n’y a pas de fumée sans feu : laissant à penser qu’un enfant déplacé de sa famille avait pour cela de bonnes raisons, dont la maltraitance ou la carence éducative. Dans le cas de cette famille d’accueil qui se voit retirer son agrément et du même coup l’enfant, pouvons nous aussi rétorquer cette phrase au combien réductrice ? : Il n’y a pas de fumée sans feu.

De nombreux parents se sont cassés les dents a essayé de faire condamner toutes ses instances qui gravitent autour de nos chérubins. Des enquêtes ont été menées, avec des journalistes indépendants, dont l’IFRAP avec son dossier (lien : http://www.ifrap.org/Enfants-places,0132.html?var_recherche=rapt) Enfants placés : les "rapts" de l’Administration.



Enfin quatrio : je vais peut-être en faire bondir certaines ici, mais cette famille d’accueil se bat-elle sur le sort de ce petit garçon ou sur son manque à gagner ???
Revenir en haut Aller en bas
lorenza591
Fouine modératrice
Fouine modératrice
avatar

Nombre de messages : 1790
Age : 59
Localisation : dunkerque
Citation : Il vaut mieux mourir pour une cause que de vivre sans raison .
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 11:35

Si ce petit a été placé , il y avait de bonnes raisons. Il y avait longtemps que tu n'avais pas incendié les familles d'accueil, tant que tu auras autant de haine et des oeillères, tu ne pourras pas être lucide !
Et cesse de tout ramener au fric, les sentiments ça existe aussi ! :nrv:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:08

UN GAMIN DE PARIS a écrit:
Questions en attente de réponses concrètes :



En premier :



Pourquoi un enfant trisomique est placé en famille d’accueil ?

Les parents ne sont-ils pas capables avec des aides de répondre au besoin de cet enfant ?

Les parents bios ont-ils démissionné de leurs rôles de parents ?



En second :



Pourquoi l’enfant appelle la personne qui l’élevait jusqu’alors « Maman »



Et tertio :



Dites le nous, vous avez le dossier ?



Depuis de nombreuses années, lorsque des enfants sont raptés à leurs familles « bio » sur le principe de précaution et que ceux-ci sont placés en familles d’accueil ou en foyer, les réponses qui nous ont toujours été opposés sont (entre autres) : il n’y a pas de fumée sans feu : laissant à penser qu’un enfant déplacé de sa famille avait pour cela de bonnes raisons, dont la maltraitance ou la carence éducative. Dans le cas de cette famille d’accueil qui se voit retirer son agrément et du même coup l’enfant, pouvons nous aussi rétorquer cette phrase au combien réductrice ? : Il n’y a pas de fumée sans feu.

De nombreux parents se sont cassés les dents a essayé de faire condamner toutes ses instances qui gravitent autour de nos chérubins. Des enquêtes ont été menées, avec des journalistes indépendants, dont l’IFRAP avec son dossier (lien : http://www.ifrap.org/Enfants-places,0132.html?var_recherche=rapt) Enfants placés : les "rapts" de l’Administration.



Enfin quatrio : je vais peut-être en faire bondir certaines ici, mais cette famille d’accueil se bat-elle sur le sort de ce petit garçon ou sur son manque à gagner ???

RAPT affraid

ou est la demande de rançon, je ne vous connez que par votre réputation, mais il me semble que vous connaissez bien mal les mesures et les raisons des mesures

crier au loup n'a jamais fait rentrer les enfants dans leur famille ou alors si peux alors que par d'autre méthode, notamment dans l'échange et l'écoute , bcp seraient chez eux

je suis vraiment choqué par vos dire et vos questionnements, comment peut- on se prétendre en situation d'aide juste par la lecture d'une coupure de presse et prendre partie aussi facilement

expliquez moi,


Dernière édition par fabie le Ven 23 Mai 2008 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:13

lorenza591 a écrit:
Si ce petit a été placé , il y avait de bonnes raisons. Il y avait longtemps que tu n'avais pas incendié les familles d'accueil, tant que tu auras autant de haine et des oeillères, tu ne pourras pas être lucide !
Et cesse de tout ramener au fric, les sentiments ça existe aussi ! :nrv:
quels sentiments, me répondre par des phrases bateau je suis :mortderire:

c'est bien ce que je disais : les familles d'accueil sont irréprochables donc je veux bien être famille d'accueil et moi je le fais gratos même avec des handicapés parce que j'en ai rien à faire du fric MOI.

ps : aucune de mes questions n'a trouvé ici de réponses surtout pas celle où l'enfant appelle sa dame de compagnie "maman"

quels sont les raisons de son placement ??? pas de réponse (3 questions : aucune réponse)

je reviens à la phrase qui tue : il n'y a pas de fumée sans feu, et elle est valable dans tous les sens.

j'ai une copine avec un gosse triso 21, il vient chez moi gratos, le père s'est barré dpuis longtemps et la maman assume, c'est pas une question de fric, c'est une question de sentiment. mais bon nous n'allons pas refaire le monde, il y en a qui se gauffre sur la misère des autres et qui se placent en zorros : derrière un clavier, on est tous près à de bonnes intentions, et après c'est l'envolée de moineaux......je sais car j'ai vu.

j'ai la critiue facile parce que moi aussi je me bouge le boule sur le terrain, mais comme l'a dit "de la rouchefoucauld" :


«Nous aimons toujours ceux qui nous admirent, et nous n'aimons pas toujours ceux que nous admirons.»

"Il y a des gens niais qui se connaissent, et qui emploient habilement leur niaiserie"

enfin celle que je préfère :

La parfaite valeur est de faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde

mais ça c'est pas voué à tout le monde.

revenons à nos moutons, je n'ai pas eu de réponses à mes questions, et à aucunes de mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:15

mince je viens de poster et encore un nouveau post


ca dégaine ici, pas le temps de réfléchir :boulet: :loldeg:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:16

[quote="fabie"]mince je viens de poster et encore un nouveau post


ca dégaine ici, pas le temps de réfléchir :boulet:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:22

fabie a écrit:
mince je viens de poster et encore un nouveau post


ca dégaine ici, pas le temps de réfléchir :boulet: :loldeg:

ici ça tire à boulets rouges parce que du côté des neuneus, c'est pas tip top : elles préfèrent descendre les autres que de faire fonctionner les neurones, questions = pas de réponses mais descendages à vue (à croire qu'elles ont pris des cours chez l'ex de porcinet 1er) :mortderire: :mortderire: :mortderire: :mortderire: heureusement qu'elles ont 24/24 à faire gigoter le petit neurone même si elles ne sont pas blondes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:41

sur mon forum je bannie

vous voyez je fais pas dans le detail et la psychologie

j'ai une ligne de conduite et je m'y tiens
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:44

IDEM CHEZ MOI OU PLUTOT SUR MON FORUM

et à cette heure-là elles sont comme les keufs c'est l'apéro :mortderire: :mortderire: :mortderire: :mortderire: hier on a eu droit aux sirènes sur Paris mais elles, elles le font au jugé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:50

UN GAMIN DE PARIS a écrit:
IDEM CHEZ MOI OU PLUTOT SUR MON FORUM

tant mieux car moi les conflits les rapports de forces, et la révolution ne m'interresse pas

Dans la vie il faut accepter de se séparer;
Revenir en haut Aller en bas
catounette
Orchidée accomplie
Orchidée accomplie
avatar

Nombre de messages : 4888
Age : 56
Localisation : le havre seine maritime
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:57

réponse 1 si je connais pas la réponse je m'abstiens de dire des conneries mais il y a de multiples raisons gamin, démission comme tu le dis des parents, charge trop lourde pour d'autres ou bien encore placement pour x raison

réponse 2 s'il ne connait qu'une seule référente pourquoi ne pas l'appeler maman, bien souvent cela vient tout seul, dans mon immeuble une ass mat a 3 enfants placés et tous avec le temps l'appelle maman et moi ça ne me gene pas. Ils n'y sont pas obligés ils la consièrent peut etre comme leur maman, tout comme T. qui m'appelle maman et qui appelle sa mère bio I.....

réponse 3 elle est ass mat donc si plus d'enfant il y a manque a gagné. Comme tu le dis c'est un boulot donc rémunéré : plus d'enfant plus de salaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catounette
Orchidée accomplie
Orchidée accomplie
avatar

Nombre de messages : 4888
Age : 56
Localisation : le havre seine maritime
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 12:58

UN GAMIN DE PARIS a écrit:
IDEM CHEZ MOI OU PLUTOT SUR MON FORUM

et à cette heure-là elles sont comme les keufs c'est l'apéro :mortderire: :mortderire: :mortderire: :mortderire: hier on a eu droit aux sirènes sur Paris mais elles, elles le font au jugé

tu ne crois pas que c'est un peu abusé quand meme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaelle
Porte-bonheur officiel
Porte-bonheur officiel
avatar

Nombre de messages : 892
Age : 46
Localisation : kèkpar dans l'Isere
Date d'inscription : 15/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 13:21

navrant...

_________________
Toujours soutien inconditionnel de Patou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 13:35

catounette a écrit:
UN GAMIN DE PARIS a écrit:
IDEM CHEZ MOI OU PLUTOT SUR MON FORUM

et à cette heure-là elles sont comme les keufs c'est l'apéro :mortderire: :mortderire: :mortderire: :mortderire: hier on a eu droit aux sirènes sur Paris mais elles, elles le font au jugé

tu ne crois pas que c'est un peu abusé quand meme



au secours aider moi , je suis ou là , je suis inscrite depuis hier mais ouiest mon psy ?

c'est lamentable , je n'ai meme pas envie de vous connaitre Gamin dans de tel propos, quel manque de respect, et vous vous dites "respect des familles"


si vous aidez les autres avec de telles réflexions , que je doute des retours en familles, vous oubliez que ces gens don tvous parlez et boivent l'apéro n'ont pas de procédures, vous n'allez quand même pas vous en prendre à ceux qui n'ont pas de procédures?????

Il reste des pavés il me semble à Paris , alors faite passé à l'acte vous meme d'abord , comme vous semblez indirectement poussez les autres à le faire....mais a quel prix ???


bon c pas le tout freud m'attends :loveshower: :prie: :mdr44: :mortderire: :mortderire:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 13:40

fabie a écrit:
UN GAMIN DE PARIS a écrit:
Questions en attente de réponses concrètes :



En premier :



Pourquoi un enfant trisomique est placé en famille d’accueil ?

Les parents ne sont-ils pas capables avec des aides de répondre au besoin de cet enfant ?

Les parents bios ont-ils démissionné de leurs rôles de parents ?



En second :



Pourquoi l’enfant appelle la personne qui l’élevait jusqu’alors « Maman »



Et tertio :



Dites le nous, vous avez le dossier ?



Depuis de nombreuses années, lorsque des enfants sont raptés à leurs familles « bio » sur le principe de précaution et que ceux-ci sont placés en familles d’accueil ou en foyer, les réponses qui nous ont toujours été opposés sont (entre autres) : il n’y a pas de fumée sans feu : laissant à penser qu’un enfant déplacé de sa famille avait pour cela de bonnes raisons, dont la maltraitance ou la carence éducative. Dans le cas de cette famille d’accueil qui se voit retirer son agrément et du même coup l’enfant, pouvons nous aussi rétorquer cette phrase au combien réductrice ? : Il n’y a pas de fumée sans feu.

De nombreux parents se sont cassés les dents a essayé de faire condamner toutes ses instances qui gravitent autour de nos chérubins. Des enquêtes ont été menées, avec des journalistes indépendants, dont l’IFRAP avec son dossier (lien : http://www.ifrap.org/Enfants-places,0132.html?var_recherche=rapt) Enfants placés : les "rapts" de l’Administration.



Enfin quatrio : je vais peut-être en faire bondir certaines ici, mais cette famille d’accueil se bat-elle sur le sort de ce petit garçon ou sur son manque à gagner ???

RAPT affraid

ou est la demande de rançon, je ne vous connez que par votre réputation, mais il me semble que vous connaissez bien mal les mesures et les raisons des mesures

crier au loup n'a jamais fait rentrer les enfants dans leur famille ou alors si peux alors que par d'autre méthode, notamment dans l'échange et l'écoute , bcp seraient chez eux

je suis vraiment choqué par vos dire et vos questionnements, comment peut- on se prétendre en situation d'aide juste par la lecture d'une coupure de presse et prendre partie aussi facilement

expliquez moi,

quand c'est moi qui parle de rapt, on crie au loup pourtant c'est déjà la famille d'accueil qui en parle dès le premier post à propos du petit gamin : je cite :

"Depuis la situation n'a pas évolué. Roger a été réorienté vers une
famille d'un département limitrophe. Françoise n'a pu ni voir, ni
entendre l'enfant, elle n'a aucune nouvelle et parle "d'un véritable rapt"."


parler pour ne rien dire ne serts à rien quand on écrit juste sans lire tous les posts :nrv: :nrv: :nrv: la critique est tellement facile mais bon même celles qui passent leurs journées devant le clavier pour déblatérer ne régardent pas les posts précédents ça montre leur engagement


je n'ai fait que parler de rapts justement parce que cette famille d'accueil le dit.

mais je sais de quel côté vous êtes, je me doute que vous soutiendrez aussi bec et ongles le fameux Zozo de l'arché

j'ai bien l'impression qu'ici on n'écoute que ce l'on veut entendre......................et décidément il ya un très très grand fossé entre les familles à qui l'on ne donnent pas d'aide mais auxquelles ont kidnappent les enfants pour faire vivre d'autres qui se croient le nombril et qui s'insurgent quand on leur retire un enfant déjà déplacé de sa vraie famille. Par contre silence radio quand il s'agit de répondre aux questions essentielles que j'ai posées. Ah langue de bois quand tu nous tiens :mortderire: :mortderire: :mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 13:46

catounette a écrit:
réponse 1 si je connais pas la réponse je m'abstiens de dire des conneries mais il y a de multiples raisons gamin, démission comme tu le dis des parents, charge trop lourde pour d'autres ou bien encore placement pour x raison

réponse 2 s'il ne connait qu'une seule référente pourquoi ne pas l'appeler maman, bien souvent cela vient tout seul, dans mon immeuble une ass mat a 3 enfants placés et tous avec le temps l'appelle maman et moi ça ne me gene pas. Ils n'y sont pas obligés ils la consièrent peut etre comme leur maman, tout comme T. qui m'appelle maman et qui appelle sa mère bio I.....

réponse 3 elle est ass mat donc si plus d'enfant il y a manque a gagné. Comme tu le dis c'est un boulot donc rémunéré : plus d'enfant plus de salaire...

bon c'est clair, la famille d'accueil se plaint, vous la suivez derechef mais on ne sais toujours pas pourquoi le gamin lui a été retiré ??? donc on accepte sans problème sa douleur sans avoir de dossier. Mais c'est vrai que...

pour le titre Maman, il s'acquière par la naissance ou l'adoption surtout pas par la rémunération (même le terme tata me gène) : madame serait le seul mot juste pour une salariée.

pour ce qui est du travail, l'ANPE a plein d'emplois non attribués mais il faut sortir hors de chez soi.
Revenir en haut Aller en bas
catounette
Orchidée accomplie
Orchidée accomplie
avatar

Nombre de messages : 4888
Age : 56
Localisation : le havre seine maritime
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 13:55

gamin permet moi de te dire que tu mélanges tout.

J'ai le cas au sein du cercle des amies de ma fille ainée qui s'est vu retirée l'enfant de 17 ans qu'elle avait depuis la sortie de la maternité, parce qu'elle était tout bonnenement trop heureuse. Elle a été placée dans une autre famille durant 2 mois de vacances scolaires. Alors dis moi comment doit réagir cette femme qui se voit retirer l'enfant qu'elle chérit depuis 17 ans sous de faux pretexte à la con. Comment doit elle réagir, dire merci, ou dire mon dieu, je ne vais pas etre payée comme je devrais pendant 2 mois.

Il faut cesser de mélanger et de tout généraliser.

Il y a de bonnes familles d'accueil tout comme il y en a des pourries, tout comme il y a de bons comptables, et d'autres véreux : ne généralisons pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 14:03

vous savez Gamin, je m'embarque pas dans ce genre de circonstance dans un dossier, je le reprends à la base en tenant compte des Jugements, à tords ou à raison.... l'objectif étant de d'offrir le maximun de soutiens en vue de favoriser un retour à la maison.

après les discours de douleur , que je respecte ,mais la justice ne fait pas dans le sensibilisme, bien au contraire, et les titre sde Maman, ect ne font pas avancer ni les familles....


, peut importe que,et je vous cite
pour le titre Maman, il s'acquière par la naissance ou l'adoption surtout pas par la rémunération (même le terme tata me gène) : madame serait le seul mot juste pour une salariée.


c'est pas ce qui va argumenter une discution centrée sur un retour, le juge il s'en tape le coquillard de ca.....

vous devez connaitre la notion "d'équité" , et dans la justice jde elle s'applique au quotidien et faut faire avec en l'utilisant comme outil ou moyen ....
Revenir en haut Aller en bas
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 14:55

UN GAMIN DE PARIS a écrit:
Questions en attente de réponses concrètes :

je tiens à te donner les réponses du petit point ou je suis dans le sens ou certaines des questions je me les poses aussi...

En premier :



Pourquoi un enfant trisomique est placé en famille d’accueil ?
franchement qu'il soit trisomique ou non le problème ne se situe pas là..Si un enfant est placé tu le sais tout aussi bien que moi (en dehors de toute considération de placement abusif) c'est au titre de l'art 375 du code civil et ce si sa santé ou son éducation sont jugés compromises..Il aurait pu être blond, handicapé ou tout autre les raisons du placement restent les mêmes




Les parents ne sont-ils pas capables avec des aides de répondre au besoin de cet enfant ?
ben cela dépend des parents en fait...Mais la loi prévoit que le problème matériel ne doit pas être une raison au placement (la raison est cité plus haut)...Cependant ne nous leurons pas , si en france le prima reste in fine aux parents sur l'enfant (même si le parent est disqualifié dans son action)...la disqualification se joue me semble t'il en premier lieu sur la précarité sociale et culturelle autant qu'économique des familles.

Les parents bios ont-ils démissionné de leurs rôles de parents ?
perso je pense qu'il y en a qui démissionnent pour des raisons qui dépassent notre entendement..mais pour des raisons en tout cas qu'il ne nous appartient pas de juger.
Par contre il me semble clair (au vu en tout cas des expériences que j'ai pu avoir) que les parents ne sont pas "démissionnaires" (d'ailleurs ce terme est utilisé à toutes les sauces pour souvent parler de parents tout au plus "dépassés") mais bien plutôt "démissionnés"par les services eux mêmes encore baignés du diktat de la soi disant mauvaise famille à l'instard d'une autre famille que l'on déciderait bonne pour l'enfant , c'est à dire la famille d'accueil..

Il me semble que l'ASE a du mal à se détacher d'un passé ou la Famille était tacitement considérée comme inexistante ou mauvaise et opérait à l'éloignement des enfants pour soi disant les protéger.(c'est que en 1976 que le ministère de la santé suggère par circulaire que les relations parents/enfants sont un droit et un besoin..ceci rappelé avec force par la loi de juin 84 .....c'est dire que la pratique ne suit pas)
Il peut sembler paradoxal qu'il ait fallu une loi spécifique pour définir les droits des usagers dans leurs rapports avec les services chargés avant tout de les aider.Cela dénote tout de même des réticences à considérer l'usager citoyen, responsable, capable de participer de manière effective et active à la résolution de ses difficultés.
la prise en compte des personnes apparait dans un mouvement plus lent dans le secteur sanitaire et social, tant les personnes concernées ont encore moins de moyens d'exposer leurs intérêts dans ce secteur particulier.

c'est à la réhabilitation des parents que je m'attache en premier lieu




En second :



Pourquoi l’enfant appelle la personne qui l’élevait jusqu’alors « Maman »
alors je suis tout à fait d'accord avec toi les familles d'accueil sont payées pour offrir un cadre sécurisant à l'enfant et non usurper une place qui ne leur revient pas et qui causera à long terme des troubles identitaires chez l'enfant...(les états n'ont pas lieu d'être ici comme tu l'as déjà évoqué dans un autre post)..tata macache aussi...Bon par contre madame ne sied peu non plus à la relation que tu peux entretenir avec un enfant ..Nous avons tous un prénom usons en sans modération...



Et tertio :



Depuis de nombreuses années, lorsque des enfants sont raptés à leurs familles « bio » sur le principe de précaution et que ceux-ci sont placés en familles d’accueil ou en foyer, les réponses qui nous ont toujours été opposés sont (entre autres) : il n’y a pas de fumée sans feu : laissant à penser qu’un enfant déplacé de sa famille avait pour cela de bonnes raisons, dont la maltraitance ou la carence éducative. Dans le cas de cette famille d’accueil qui se voit retirer son agrément et du même coup l’enfant, pouvons nous aussi rétorquer cette phrase au combien réductrice ? : Il n’y a pas de fumée sans feu.

De nombreux parents se sont cassés les dents a essayé de faire condamner toutes ses instances qui gravitent autour de nos chérubins. Des enquêtes ont été menées, avec des journalistes indépendants, dont l’IFRAP avec son dossier (lien : http://www.ifrap.org/Enfants-places,0132.html?var_recherche=rapt) Enfants placés : les "rapts" de l’Administration.



Enfin quatrio : je vais peut-être en faire bondir certaines ici, mais cette famille d’accueil se bat-elle sur le sort de ce petit garçon ou sur son manque à gagner ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
violette
Fouine modératrice en chef
Fouine modératrice en chef
avatar

Nombre de messages : 8470
Age : 55
Localisation : en bas à gauche
Citation : il faut choisir : se reposer ou être libre
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   Ven 23 Mai 2008 - 15:14

cela dit gamin...si la discution ne manque pas d'intérêt (tout du moins dans ses questionnements) je te prierai de respecter les personnes qui postent parce que tes réflexions à la dégomme sont quelque peu (beaucoup) limites et injurieuses...A force de faire des amalgames tu manques de dicernement, c'est dommage, cela te rend peu crédible au final.


pour la modération
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Accusée à tort, elle a perdu l'enfant qu'elle accueillait
» Elle s'appelait Sarah ......de TAtiana de Rosnay
» Elle découvre que son fils a 150 frères et soeurs !
» La technique est-elle neutre ?
» La terre va-t-elle disparaitre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum des Enfants de l'Orchidée :: Discussions :: Faits divers-
Sauter vers: